Intervention à la Réunion Publique du 16 septembre

CherEs AmiEs, Chers Camarades,
Mesdames, Messieurs,

C’est avec un grand plaisir que je vous vois si nombreux ce soir pour cette réunion publique de fin de campagne.

Je tiens à saluer tout particulièrement les représentants des différents partis politiques présents ce soir, Véronique Tranain Coquerel pour le PRG, Vincent Drouvot pour Génération Ecologie, Rémi Dos Santos pour le Front Démocrate, le Rassemblement Citoyen et le Mouvement des Progressistes s’excusant de ne pouvoir être présent ce soir.

Un merci particulier pour Michaël Moglia, Conseiller Régional et Président de la Commission des Finances à la Région, Mehdi Massrour, ancien Conseiller Général du Nord qui ont tenu à être là ce soir malgré leur agenda chargé et pour toutes les personnes du Service d’Ordre qui sont venus assurer notre sécurité après la semaine agitée que nous venons de passer.

Et surtout un grand merci à vous toutes et à vous tous d’être là ce soir parmi nous afin de discuter de notre projet et de nos propositions pour la ville jusqu’en 2020.

Tout d’abord une précision. Nous n’étions pas demandeur de cette élection mais, évidemment, nous avons saisi l’opportunité que le Conseil d’Etat nous a donnée en annulant le vote de mars dernier pour venir à votre rencontre et travailler avec vous à l’avenir de notre commune.

Nous avons pris le temps de venir vous voir, de discuter cet été pour pouvoir décider ce dimanche 20 septembre.

Notre projet nous l’avons bâti ensemble, avec une équipe dynamique, motivée, prête à prendre les responsabilités de la ville pour faire que demain les Wasquehaliennes et les wasquehaliens soient respectés, que Wasquehal quitte les pages des fait-divers pour refaire la une des journaux et des magasines pour la réussite sportive ou culturelle de ses associations, pour la réussite de ses habitantes et habitants, pour l’engagement d’une municipalité auprès de ses adminitréEs.

Je profite d’ailleurs de ce moment pour remercier et féliciter l’ensemble de l’équipe, les candidats mais aussi tous les militants de la campagne qui ont travaillé depuis le début du mois de juillet pour faire l’ensemble des actions que nous avons menées en commun !

Pour commencer sur le fond, sachez que je ne taperai personnellement sur aucun des autres candidats de notre commune. Contrairement à certains, je n’ai ni colère, ni peur, ni vengeance, ni regret qui attiseraient une volonté de décrier ceux qui s’engagent pour le bien commun et qui permettent à la démocratie de vivre.

Par contre, si nous sommes candidats aujourd’hui et si nous sollicitons vos suffrages dimanche prochain, c’est parce que nous ne sommes pas d’accord avec ce qui a été fait ou ce qui est proposé par la majorité sortante ou par certaines équipes.

Oui nous sommes candidats parce que nous croyons à la liberté, à la fraternité, à l’égalité.
Oui nous sommes candidats parce que nous défendons la solidarité, la laïcité
Oui nous sommes candidats parce que nous voulons faire vivre la démocratie, respecter nos concitoyens

Non nous n’approuvons pas les mensonges d’une équipe qui assure avoir baissé les impôts alors que les wasquehaliennes et les wasquehaliens ont bien vu qu’ils payaient plus cette année que l’année dernière !

Non nous n’approuvons pas l’augmentation des tarifs de cantine surtout subie par les petits revenus (466% pour certains !) alors que les plus petits budgets ont déjà du mal à finir leurs mois !

Non nous n’approuvons pas les tentatives de prise de pouvoirs dans les Conseils d’Administration des Associations !

Non nous n’approuvons pas les intimidations et le chantage aux subventions !

Non nous n’approuvons pas les décisions autocratiques et sourdes aux demandes de la population wasquehalienne.

Non nous n’approuvons pas la volonté de faire disparaître l’action des majorités précédentes sans distinction et sans réflexion autre que « c’était lui donc faisons le disparaître »

Non nous n’approuvons pas la communication par # et sans réalité, le discours sans l’action !

Non nous n’approuvons pas le déchaînement d’agressivité qu’a connu notre commune pendant les dernières semaines pour un morceau de panneau d’affichage.

Depuis 15 jours dans vos boîtes à lettres, depuis 3 semaines sur notre site de campagne vous avez pu prendre connaissance de notre projet et de nos propositions pour la ville. Oui Pour !

Parce que nous n’avons pas voulu, comme en 2014 par ailleurs, faire une campagne contre untel ou unetelle mais bien faire campagne pour Wasquehal, pour vous !

Notre projet est divisé en 9 thématiques. Je ne reprendrais pas chacune d’entre elles dans le détail, vous pourrez nous poser l’ensemble de vos questions tout à l’heure sur chacun des thèmes.

Démocratie et Citoyenneté
Sécurité
Enfance Education Jeunesse
Santé, Solidarité
Aménager la ville
Environnement
Ressources humaines et Finances
Affaires économiques et emplois
Tourisme Sports Culture Loisirs.
Sur ces 9 thèmes je reprendrai quelques points rapidement.

Sur la sécurité d’abord.

Certains vous promettent des caméras, de la police municipale, le jour ou la nuit ou les 2…

Certaines qui vous disaient l’année dernière que le coût d’une police municipale était excessif vous disent cette année que c’est possible et qu’ils vont le faire !

Soyons un peu réaliste !

Les caméras ! Pourquoi pas ? Mais dans quelles conditions ?
Comme à Croix, où, je vous le rappelle, on inaugure un jour les caméras, on a l’article de presse le lendemain et le surlendemain 3 boutiques subissent un hold-up juste sous les caméras !
Dissuasifs ? Non !
Punitifs alors ? Non plus ! Ils étaient cagoulés et donc n’ont pas été reconnus !
Quelle est donc l’utilité ? Aucune dans ces conditions.

La police municipale ? Nous avons chiffré le coût approximatif : c’est 2 millions d’euros sur le mandat !

Pour notre part, nous faisons une autre proposition.

Nous relancerons le CLSPD avec une réunion chaque mois. Et dans ce cadre, nous négocierons avec le commissaire de police de Roubaix une convention entre le commissariat et la ville.

Nous allons augmenter le nombre d’ASVP dans la commune sans embauche spécifique mais par la formation d’agents municipaux qui souhaiteraient un reclassement. Nous les formerons et les assermenterons. Ils seront alors chargés de faire respecter dans la ville les arrêtes municipaux, la propreté urbaine et la sécurité routière.

En échange, nous demanderons que la police nationale soit présente sur le terrain communal et intervienne là où sont les problèmes soulevés et rencontrés par les habitants.

En faisant le point chaque mois, nous ajusterons les demandes à la réalité de l’insécurité de notre ville au plus proche des incivilités et des interventions nécessaires.
Sur l’environnement ensuite.

Sur l’ancien site de l’usine d’incinération, en plein centre ville, nous avons aujourd’hui une friche très polluée.

Certains proposent d’y faire revenir de l’industrie. D’autres proposent d’y implanter des logements.

Les uns et les autres faisant fi des risques de pollutions et de contamination dus au décaissage de 80cm minimum de remblais sur l’ensemble de la surface du site et des risques pendant le transport pour aller polluer ailleurs !

Pour notre part, nous voulons faire de ce lieu, un parc urbain d’avenir qui soit pédagogique et écologique.

Nous avons rencontré des élus de la Métropole Européenne de Lille, nous avons discuté avec des professionnels et nous savons que cela est possible.

Nous voulons aménager l’ensemble de l’ancienne friche avec des bassins d’eau, des plantations et des chemins permettant de se balader en toute sécurité sur l’ensemble de la surface. Pour chaque type de polluant il existe des plantes qui dépolluent. Bien sur pas en 1 ou 2 ans, pour certains c’est 5 pour d’autres 10 voir 20 ans… mais au moins nous ne transporterons pas la pollution ailleurs pour installer des logements sur un lieu contaminé !

Une fois l’aménagement réalisé, nous ouvrirons ce parc à la visite des familles de Wasquehal et des environs bien sur mais aussi aux écoles, aux centres de loisirs, aux collèges et aux lycéens afin que tous puissent bénéficier dans le cadre des programmes de l’Education Nationale d’un apprentissage concret de la dépollution et de la protection de l’avenir.

Nous voulons construire ce projet en lien avec la plaine de jeux, la ferme Dehaudt qui est d’ores et déjà habilitée à recevoir des enfants, des groupes, des personnes handicapées.

Nous devrons profiter de la trame bleue pour rénover et sécuriser les abords du canal afin que l’ensemble du site soit en zone protégée pour les enfants et les familles.

Enfin je terminerai sur la démocratie.

Que dire d’élus qui ne tiennent pas compte des pétitions qui leur sont remises ?
Que dire d’élus ou d’anciens élus qui se battent pour un bout d’affichage ?
Que dire de candidats qui méprisent ou insultent les autres candidats
Que dire de listes qui refusent de tenir les bureaux de vote ?

La démocratie ce n’est pas juste être candidat et prendre le pouvoir si les électeurs choisissent de vous donner la majorité.

La démocratie c’est être à l’écoute de tous et de chacun.
La démocratie c’est être prêt à recevoir les wasquehaliennes et les wasquehaliens pour répondre à leur question et à leur colère parfois.
La démocratie c’est accepter de dire je me suis trompé et je vais vous écouter et modifier mon projet.
La démocratie c’est informer les citoyens avant de prendre la décision.
La démocratie c’est travailler en équipe et pas seul dans son bureau.
La démocratie c’est respecter ceux qui ne sont pas d’accord même si ils n’ont pas été majoritaire.

Dans notre ville, depuis des années, nous avons un réel problème avec la démocratie.
Nous avons une ambiance en conseil municipal qui est inacceptable. Nous avons des insultes et des menaces. Nous avons un passif qui nous vient du passé.

Je n’irai pas jusqu’à dire « du passé faisons table rase »… mais quand même… il est temps dans cette commune, dans notre ville de tourner la page, de vivre au présent, en respectant le passé mais en préparant l’avenir !

Nous souhaitons remettre les wasquehaliennes et les wasquehaliens au centre de l’action municipale et c’est le sens de nos propositions que ce soit sur le referendum d’initiative municipal comme sur le referendum d’initiative populaire (10% de la population en âge de voter), inscription à l’ordre du jour du prochain conseil municipal de toutes questions ou projets signés par 30 wasquehaliens.

Pour conclure, et avant de vous écouter et de répondre à vos questions ou entendre vos remarques, je voudrais à nouveau vous remercier pour votre présence ce soir.

L’avenir de Wasquehal est entre les mains des Wasquehaliennes et des Wasquehaliens. Le résultat du 27 au soir c’est dimanche 20 qu’il se joue ! C’est ce dimanche que vous devez faire le choix de construire ensemble un nouveau chemin pour notre ville.

Dimanche 20, dès le 1er tour, votez utile pour vous, votez utile pour Wasquehal, votez Wasquehal pour vous !

Jérôme Dehaynin

Publicités

Une réflexion sur “Intervention à la Réunion Publique du 16 septembre

  1. Pingback: #Wasquehal : Journal de campagne du 14 au 18 Septembre | Le Waskalibre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s